Biographie

Le Fubá revient avec un nouveau projet Fábrica de Sonhos qui poursuit les savoureuses expérimentations musicales des deux précédents disques. On y retrouve son goût pour la mélodie et pour les arrangements subtils ou puissants. Le Fubá s’y promène aux confins des traditions brésiliennes et latines (Descolado, Desdém, Feito um leito de prazer, Impasse, Forró de graça, Desconcertada), de la chanson française (Linha 171 adapté du Poinçonneur des Lilas de Gainsbourg, Les Beaux jours adapté d’Abri a porta de Gilberto Gil & Dominguinhos, Etiqueter composé en français par Fernando Cavaco) et traverse des territoires aux couleurs plus pop (Fábrica de sonhos), funk (Generosa Estrela, Angú) ou reggae (Boca do Caixa).

Enregistré à Paris, Londres, São Paulo et Barcelone (où vivent les membres de ce groupe cosmopolite), Fábrica de Sonhos nous fait découvrir un Fubá nouvelle formule, désormais composé de Cristiano Andrade (chant & guitare), de Fernando Cavaco (chant & cavaquinho), de Damien Fleau (saxophones), de Zé Moura (accordéon), de Natallino Neto (basse), de Mathieu Gramoli (batterie) et de Wander Pio (percussions).

Fábrica de Sonhos fait également la part belle aux rencontres musicales avec des invités au talent prodigieux : on peut y entendre Meroh Alves au chant, Philippe Baden Powell au piano, Frédéric Viale à l’accordéon, Munir Hossn et André Scarabelot aux guitares acoustiques, Boris Giraud à la guitare 7 cordes, Anthony Winzenrieth à la guitare électrique et au Rhodes, Adriano “DD” Tenório aux percussions.

 

« Le Brésil à plein Tubes » – Libération

« Dansez collé avec Orquestra do Fubá » – Le Parisien

« Un indispensable pour tous les amoureux de la musique brésilienne » – Vibration

« Pari réussi avec le Forro nouvelle génération de l’Orquestra do Fubá » – World

 

Quelques Références :

Tournées en France : Divan du Monde – Paris (2002-2003), festival musiques de Jazz et d’ailleurs – Amiens (2004), New-Morning – Paris (2004 & 2006), festival Rio Loco – Toulouse (2005), festival Jazz à Vienne (2005), festival Radio France – Montpellier (2005), festival Nuits Métisses – Auxerre (2005), Auditorium de Lyon (2005), festival Jazz à Marciac (2005), festival du Bout du Monde – Crozon (2005), La Défense Jazz Festival (2006), Olympia – Paris (2006), La Bellevilloise – Paris (2007), festival Porto Latino – Saint-Florent (2007), festival Nuits du Piton – Ile de la Réunion (2008), Le Studio de l’Ermitage – Paris (2008-2009), Cabaret Sauvage – Paris (2008 & 2010), festival Le Grand Soufflet – Rennes (2009), festival 6ème Continent – Nantes (2010), Les rencontres musicales de Savoie – Albertville (2010), festival A fleur de Peau – Carmaux (2012) etc. Tournées à l’étranger (Grèce, Espagne, Italie, Belgique, Pays-Bas, Suisse, Autriche, Irlande, Brésil) : Vicenza Jazz Festival – Vicence (IT) 2007, Sentieri acustici – Pistoia (IT) 2008, Bray Jazz festival (IE) 2009, festival Okarina Bled – Ljubljana (SI) 2009, Dunya Festival – Rotterdam (NL) 2009, Paléo Festival – Nyons (CH) 2009, festival Journées des Cinq Continents – Martigny (CH) 2010, festival Encontro de Culturas – Serpa (PT) 2011, festival Pole Pole – Gand (BE) 2011, etc.

 

Cristiano Andrade – Guitare & voix

Nouvelle recrue de l’Orquestra do Fubá, il apporte avec lui toute la culture musicale de Salvador de Bahia et une signature vocale nouvelle. Fondateur du groupe Iyexá, il explore depuis de nombreuses années le patrimoine afro-brésilien et sa richesse musicale. Influencé tout autant par le swing percussif de sa ville natale que par les sonorités cosmopolites de sa Barcelone d’adoption, il infuse au son du Fubá une finesse et un swing uniques.

 

Fernando Cavaco – Cavaquinho & voix

Issu d’une famille de musiciens, il baigne dès le plus jeune âge dans la musique. Féru de toutes les cultures du monde, il vient à Paris parfaire sa formation en ethnomusicologie. Héritier des grands chanteurs de samba et de pagode, il est notamment le chanteur de Roda do Cavaco. Ce compositeur aux mélodies fougueuses infuse une ardeur communicative, soutenue par les cordes fiévreuses de son cavaquinho.

 

Damien Fleau – Saxophones (baryton, ténor, soprano) & claviers

Saxophoniste virtuose, ce malouin a été formé dans les meilleurs conservatoires français et au Centre de Musiques Didier Lockwood. C’est l’éclectisme et le talent qui caractérisent le mieux ce nouveau membre de l’Orquestra do Fubá (il accompagne le chanteur algérien entre autres Sidi Bémol et Madeleine Besson, et fait partie du groupe de rock Festen, et du groupe d’électro-jazz Minivan, qu’il a fondés). Nourri de cet amour du rock et du jazz, il enrichit le son énergique de l’Orquestra do Fubá de la puissance électrisante des musiques actuelles.

 

Natallino Neto – Basse

Originaire de Rio de Janeiro, Natallino Neto découvre la basse à l’âge de 17 ans. Un an plus tard, on le retrouve aux côtés de Baden Powell puis des grands noms de la bossa nova et de la musique instrumentale brésilienne (Billy Blanco, Marco Pereira, Hamilton de Holanda, Yamandú Costa, Philippe Baden Powell, etc.). Au cours de ses nombreuses tournées comme sideman de luxe, il a joué avec de nombreux chanteurs de renom (Seu Jorge, Mayra Andrade, Faf la Rage, Márcia Maria, etc.).

 

Wander Pio – Percussions

Percussionniste et compositeur, Wander Pio a été formé en musicologie à l’Université de Rio de Janeiro. Mais c’est en collaboration avec des artistes renommées tels que: Teresa Cristina, Francis Hime, Joel Nascimento, Armandinho, Emma Salokoski, Goupe Java, etc… Qu’il n’a cessé d’enrichir son univers musical. Dans le Fubá, il apporte avec lui toute la diversité musicale de sa ville natale, ainsi que des compositions et un sens de la mélodie hors pair.

 

Zé Moura – Accordéon

Lauréat de divers prix d’accordéon dans sa tendre jeunesse, ce passionné de littérature choisit d’abord la voie de l’enseignement qu’il exerce pendant quelques années, avant de revenir à ses premières amours en accompagnant à l’accordéon la jeune génération de la nouvelle chanson française (Wladimir Anselme, David Sire). Deux années passées au Brésil lui donnent l’occasion de plonger au cœur de la musique populaire brésilienne : il découvre ainsi le forró, auquel il se consacre depuis au sein de l’Orquestra do Fubá.

 

Mathieu Gramoli – Batterie

Batteur de jazz de formation, il entre en 2002 en formation au Centre des Musiques Didier Lockwood, et est admis au CNSM de Paris en 2005. Lauréat du Tremplin « Esprit Jazz à St Germain des Prés » avec le quintet hard bop du Nagual Orchestra, il accompagne entre autres le groupe de funk Captain Mercier, Hamilton de Holanda, Marcello Preto, Marco Pereira, ou encore le chanteur Corneille. Fondateur du groupe Mister Blonde et passionné de métissage, il est féru de jazz, de funk et de tous les rythmes des musiques du monde.